29/09/2017

La voltige dans le parapente

 parapente.JPG

Cette discipline de haut niveau qui demande une maîtrise technique et un engagement important de la part des pilotes avec des prises de risque considérables, n’est pourtant pas admise comme telle.

24 nations doivent être représentées lors de compétition pour que celle-ci puisse être reconnue par les instances… et pour cause, peu de pilotes ont la capacité physique, technique et mentale pour la pratiquer.

Les membres d’Alti’vols, déterminés, se sont entraînés tout au long de l’année de façon rigoureuse sur le site d’Organya en Espagne, site de parapente bien connu des voltigeurs.

Les pilotes ont des figures à effectuer, la plus délicate étant le Tumbling: une figure très risquée qui amène le pilote au-dessus de son aile.

Huit tours minimum à passer… si le rythme, la manipulation et la vitesse ne sont pas respectées, un incident de vol peut survenir…

Alain maîtrise aujourd’hui toutes les figures et s’entraîne depuis près d’un an pour réaliser la plus dangereuse (le tumbling)… et c’est chose faite! C’est un des seuls Pyrénéens.

Maxime, de son côté, effectue toutes les figures sauf le Tumbling. Max, n’a pu s’entraîner autant qu’il le souhaitait, ayant été en formation pour obtenir son brevet d’état de parapente…

Parapente : dans ce domaine, il n’y a pas d’entraîneur… chaque pilote est son propre entraîneur.


Ils se filment en vol, visualisent ensuite leur pilotage pour s’auto-corriger. D’autre part, les pilotes échangent sur leur progression et leurs erreurs.

Pour les aider dans leurs entraînements, notamment leurs déplacements vers des sites adaptés et des compétitions, le club Alti’vols a sollicité l’aide financière non négligeable d’un sponsor, André Trigano, qui a souhaité encourager cette pratique sportive extrême.

Un seul regret, les deux pilotes étaient fin prêts pour participer au championnat de France mais malgré la volonté de la Fédération Française de vol libre, ce dernier a dû être annulé.

Cependant, Alain a pu représenter le club et la pratique lors du Festival de parapente de St Hilaire qui accueille plus de 70 000 spectateurs.

L’occasion de mettre en avant des années de pratique.

 

Vidéos de vols:
http://www.youtube.com/watch?v=-KxHXG7MWTU
http://www.youtube.com/watch?v=SgglAegV6Qo
http://vimeo.com/24655875
http://vimeo.com/29194455

 

 

16/08/2017

Destination Perpignan 2017

A découvrir, la video de promotion de la ville de Perpignan : superbe orchestration, musique avec les lieux de la ville comme décors

 

à 3:15  la talentueuse violoniste LISA Yang de Perpignan et de Chine : violoniste qui interprète aussi bien des musiques classiques que de la pop ou de l'electro. C'est assez original et très bien fait

 

 

01/06/2017

Maury : randonnée autour du chateau de Queribus dans le PO (66)

randonnée au milieu des Fenouilledes, à partir du village de Maury, juste avant Saint Paul de Fenouillet .

 

video Autour du château de Querribus :

et très bonne chaine sur youtube concernant des randonnées à faire dans les Pyrénées orientales : PO express

11/03/2017

Histoire de la vigne et dégustation

 

C’est sur le vin et la vigne que portera la prochaine animation du Pays d’art et d’histoire des Pyrénées Cathares.

Elle aura lieu le samedi 25 janvier prochain à 18 heures. Le vignoble en Ariège se développe d’abord à Pamiers et Varilhes.

Mais le pays de Mirepoix connaît une très forte augmentation des plantations après la Révolution, y compris dans des communes où on ne les attend pas comme au Peyrat.

La vallée du Douctoure connaît une très forte progression dans les années 1855-1860.

Le phylloxera mettra un terme à cette embellie.

Michel Castéran, professeur d’histoire, nous racontera en détail l’histoire de ce vignoble.

Avant cela, Philippe Boissinot, maître de conférences EHESS Toulouse et habitant de la commune, fera une introduction de la soirée.

Il nous plongera dans le monde des vignes anciennes, celles de l’Antiquité ou du Moyen Âge…

Il abordera la manière dont l’archéologue découvre où les vignes étaient plantées, comment elles étaient cultivées, comment le vin était pressé.

Après cette agréable mise en bouche, une dégustation sera proposée.

Elle sera menée par Philippe Babin, vigneron sur les Côteaux d’Engraviès.

Après dix vinifications, il apportera son expérience pour essayer de définir la typicité des vins d'Ariège liée à notre sol et notre climat.

Il y aura trois vins constitués d'un même assemblage, merlot-cabernet sauvignon, un du bordelais, un des corbières et un d'Ariège.

 

03/01/2017

4h de vol en paramoteur au-dessus des Pyrénées

Superbe images des Pyrénées